Découvrez la scène musicale girondine vue par les bibliothécaires musicaux !

2019, une année en musique

Les bibliothécaires musicaux des bibliothèques de Bordeaux Métropole vous présentent leurs coups de cœur de l’année 2019 ! A vos écouteurs !

Fontaines D.C. ‎– « Big » tiré de l’album « Dogrel », Genre : Alternative rock / Post Punk

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) : « Depuis quelques années, on ne compte plus le nombre de groupes indépendants aux quatre coins du globe proposant une relecture du post punk près de quarante ans après son émergence. Les groupes fondateurs s’appelaient Siouxsie and the Banshees, Wire, Magazine, Public Image Ltd, Devo, The Birthday Party, Gang of Four, Crass, Joy Division ou encore The Fall. Les disciples d’aujourd’hui s’appellent Fontaines D.C., The Murder Capital (en Irlande), Parquet Courts, Pow, Bodega, Protomartyr, Dumb, Gauche, Rays, B Boys (aux Etats-Unis), Vintage Crop, Living Eyes, Terrible Truths (en Australie), Frustration (en France). Pour ne citer que la partie émergée…

Nicolas Paugam : « Rendez-vous au sommet » tiré de l’album « Le ventre et l’Estomac », Genre : Pop

Proposé par Maxime R. (Bibliothèque de Bègles) : « Comment Nicolas Paugam peut-il passer inaperçu avec une pop si remarquable ? Ses chansons jouent pourtant les belles équilibristes… A la fois brillantes, tortueuses, drôles, pétillantes et malicieuses ses jolies pièces musicales pourraient être les grandes sœurs de celles de Julien Gasc pour les intonations de voix sur un fil, les cousines de celles des Innocents pour leur ravissante forme pop ou les correspondantes françaises de celles de Rodrigo Amarante pour leurs accointances tropicales. Le Ventre et l’estomac est une poésie pop totale, moderne et simplement touchante. »

Blick Bassy : « Ngwa » tiré de l’album « 1958 », Genre : musique du monde

Proposé par Julien M. (Bibliothèque Jean de La Ville de Mirmont) : »L’artiste-musicien camerounais au parcours singulier signe un intense quatrième album d’une belle sincérité. Véritable voyage poétique à travers l’Histoire, consacré à Ruben Um Nyobe,figure emblématique de l’indépendance du Cameroun. »

Hazmat Modine : « Crust of bread  » tiré de l’album « Box of breath », Genre : blues / et diverses influences

Proposé par Solenne M (Médiathèque Jean Degoul à Eysines) : « Hazmat Modine a amené la musique américaine à la hauteur de Shakespeare, des chansons, des paraboles de l’expérience humaine, condensées dans un format de chanson « TinPan Alley ». Avec sa voix caractéristique et son harmonica, le sousaphone indescriptible de Joe Daley, ses cors classiques, diverses cordes, percussions et harmonies vocales chatoyantes,… « est une collection de Sturm & Drang de l’ensemble américain traditionnel. « Hazmat Modine:… ce groupe sauvage dirigé par le chanteur et harmoniciste Wade Schuman. Ils jouent des originaux de Blues, le plus souvent issus de l’imagination sans limites de Schuman. Sa voix, d’ailleurs, semble être sans fond… » (D.R.) (The New Yorker)  « Un groupe vraiment mystérieux dont la seule chose sûre à dire est la suivante: c’est extrêmement new-yorkais. Ce n’est que dans cette immense métropole que des collectifs comme celui-ci peuvent s’épanouir et se développer et inventer une combinaison de musique aussi étonnante basée sur tant de genres… » (D.R.) (Timeout Moscow)

Black Pumas : «Black Moon Rising » tiré de l’album « Black Pumas », Genre : Soul music

Proposé par Angelina P. (Bibliothèque de Bordeaux La Bastide) : « Une voix chaude, des sonorités soul et psychédéliques, l’album qui réchauffera vos soirées d’hiver. »

Kishi Bashi : « Annie, Heart Thief Of The Sea » tiré de l’album « Omoiyari » , Genre : Indé Pop

Proposé par Sylvette P. (Médiathèque Jean Vautrin à Gradignan) : « Le violoniste multi-instrumentiste New-Yorkais évoque à travers ce disque le sort des japonais aux Etats-Unis après l’attaque de Pearl Harbour en 1942 (rafle, internement..) ainsi que le sort de l’étranger aujourd’hui dans une Amérique repliée sur elle-même où l’on rejette l’autre et construit des murs aux frontières. Le propos est historique et politique mais à l’écoute on peut s’en détacher et profiter d’une musique très riche qui oscille entre morceaux folk légers et morceaux plus orchestraux. »

Mayra Andrade :  » Manga » tiré de l’album « Manga »,  Genre : Cap-Vert

Proposé par Solenne M (Médiathèque Jean Degoul à Eysines) : « Une carte du monde dessinée à sa façon à travers son cinquième album : Manga. Un beau mélange de musiques traditionnelles de l’archipel à des sonorités plus pop, voir urbaines » (D.R.) (Nova.fr)

Proposé par Margot D. (Médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint-Médard-en-Jalles) : « Quatrième album de la cubaine Mayra Andrade qui se rapproche de la musique actuelle avec un savent mélange de musique traditionnelle du Cap Vert, d’afrobeat et d’électro. Mais la chanteuse n’a pas attendu ce quatrième album pour diversifier son répertoire : née à Cuba d’un père militaire, elle est trimbalée dans de nombreux pays (Sénégal, Angola, Allemagne) et a su faire du cosmopolitisme culturel et sonore de sa vie une véritable marque de fabrique artistique !  Entre modernité et tradition : à mettre dans toutes les oreilles ! »

Reese McHenry ‎–  » Bye Bye Baby » tiré de l’album « No Dados », Genre : Garage Rock

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) : « No Dados » est le premier album solo de Reese McHenry. Cette artiste originaire de Caroline du Nord est une extraordinaire chanteuse qui rappelle Janis Joplin ou Robert Plant ! Issue de la scène Garage Rock au sein des Dirty Little Heaters, elle a connu de graves problèmes cardiaques et de multiples opérations qui ont stoppé net son évolution. Revenue de l’enfer, elle propose aujourd’hui des morceaux pleins de rage et de fureur. »

Edgar Deception : « A Chérence Tout Risque » Tiré de l’album « Décès », Genre : Indie Pop

Proposé par Maxime R. (Bibliothèque de Bègles) : Quel bol d’air ! Depuis combien de temps n’avions-nous pas entendu de si belles intentions ? Non feintes ! Et peu importe la forme ! Edgar Deception nous offre quelques spontanéités musicales qu’on imagine conçues dans une de ces chambres d’adolescents qui hument les blagues potaches, l’ennui fertile, les instants sombres, les résignations pleines de panache, une douce et intime subversion… Une Pop qui nous replonge un peu dans les années 80 aux antipodes et nous remet à l’oreille les chansons bancales et d’une grande élégance de The Clean ou des The Go Betweens.

The Kinks ‎– Trailer  – album : « Arthur Or The Decline And Fall Of The British Empire » (1969) (Réédition deluxe), Genre : British Beat / Chef d’oeuvre

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) :  » Elu meilleur album de l’année en 1969 par le magazine Rolling Stone. Elu meilleure réédition par nous-mêmes en 2019 ! Un des premiers concepts-albums de l’histoire du rock (l’histoire, romancée, d’Arthur, beau-frère de Ray Davies (il a épousé sa soeur) qui, en 1964, a émigré vers l’Australie afin de recommencer sa vie après avoir lutté, durant l’après-guerre, pour s’en sortir) et l’occasion de découvrir en bonus l’album solo resté inédit de Dave Davies composé en grande partie avec son frère et enregistré en même temps qu’Arthur. Un Must-have! »

L’Epée : « The last picture show » tiré de l’album « Diabolique »

Proposé par Elise R. (Médiathèque du Taillan-Médoc) : « L’Epée est le surprenant nom du groupe réunissant les catalans The Limiñanas, Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre) et Emmanuelle Seigner. Travaillant ensemble à l’écriture de l’album solo d’Emmanuelle Seigner, l’harmonie était telle que les artistes ont naturellement préféré créer cet album pour eux quatre en tant que groupe. Le line up est alors défini et prometteur, avec des compositions empreintes de psychédélisme et rock garage, parfaitement accordées à la voix parfois nonchalante d’Emmanuelle Seigner. On retrouve avec plaisir la patte des Limiñanas sur des sonorités sixties, les arrangements psychédéliques d’Anton Newcombe, la fraîcheur de la voix d’Emmanuelle Seigner…, le tout subtilement agrémenté d’instruments orientaux, de cordes, et d’une ballade en duo avec Bertrand Belin qui a également participé à l’écriture de l’album. »

Voyou : « La Serre » tiré de l’album « Les bruits de la ville », Genre musical : chanson française

Proposé par Nicolas D. (Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) : « D’abord bassiste au sein de Pégase, Elephanz et Rhum for Pauline, Thibaud Vanhooland dit Voyou a sorti son premier album solo au cœur de l’hiver 2019. De jolies mélodies, des textes à la Souchon, un duo pop avec Yelle le tout dans un univers qui n’est pas sans rappeler Tati, tel est le programme de « Les bruits de la ville ».

Canine : « Twin Shadow » tiré de l’album « Dune », Genre musical : Electro

Proposé par Angelina P. (Bibliothèque de Bordeaux La Bastide) : ‘Un album ensorcelant porté par la voix de Magali Cotta, accompagné par un collectif de chanteuses et danseuses » Un groupe à découvrir sur scène !

Jakub Józef Orliński : « Pena tiranna » (Haendel, Amadigi di Gaula), tiré de l’album « Facce d’Amore ». Genre musical : récital lyrique (musique classique).

Proposé par Sarah C. (Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) : « On avait d’abord boudé Jakub Jozef Orlinski, pour le côté racoleur de ses pochettes d’albums (le jeune prodige montre un besoin constant de dévoiler ses pectoraux, et plus si affinités). On ne s’était même pas déplacés pour sa venue à la cathédrale Saint-André de Bordeaux en juin 2019. Mais un jour, on s’est dit qu’on allait quand même écouter sa voix de contre-ténor. Et là, on a été chamboulés par la pureté de son timbre, par l’authenticité de son interprétation, et pris d’une mélancolie profonde et délicieuse. Alors, finalement, moderniser un peu l’image du répertoire baroque, on n’est pas contre ! »

Alice Merton : « Learn to live » tiré de l’album « Mint »  Genre : Pop rock/Soul

Proposé par Thierry A. (Médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint-Médard-en-Jalles) : « Il y a des premiers albums qui marquent, ce « Mint » paru au début de cette année 2019 en fait assurément parti. @alicemerton est allemande, un peu anglaise aussi, et elle signe avec ce disque une bien belle entrée discographique dans le monde de la pop au sens large du terme. La pop qui garde de belles racines, ici soul en l’occurrence mais aussi, rock, funk ou disco à l’occasion. La jeune artiste (25 ans) avait déjà fait un énorme carton avec son premier single « No roots » en 2017, ce premier album avec sa flopée de nouveaux singles est à la hauteur de ce premier succès. Voici la vidéo de « Learn to live », titre soul rock qui ouvre ce disque à la perfection. »

Purple Mountains ‎– « Darkness And Cold » tiré de l’album « Purple Mountains », Genre : Alternative country

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) : « Purple Mountains  est le dernier projet musical du musicien et poète David Berman. Ce projet fut initié en mai 2019, plus d’une décennie après la dissolution du groupe précédent de Berman, les Silver Jews. L’album est une pépite de country alternative produit par deux membres des Woods, Jarvis Taveniere et Jeremy Earl. Publié en juillet 2019 l’album sera le dernier de David Berman qui s’est donné la mort le 7 août 2019. A découvrir de toute urgence ! »

Rhiannon Giddens et Amythyst Kiah et Leyla Mccalla et Allison Russell et Our native daughters : « Mama’s cryin’ long » tiré de l’album  « Songs of our native daughters », Genre musical : Blues / Etats-Unis

Proposé par Solenne M (Médiathèque Jean Degoul à Eysines) : « Le combo folk réunissant Rhiannon Giddens, Leyla McCalla, Allison Russell et Amythyst Kiah rend hommage aux souffrances et à la résistance des femmes noires au cours de l’histoire américaine » (D.R.) (FIP)

Renaud Garcia-Fons : « Farangi », Genre Baroque / Jazz / Orient

Proposé par Elise R. (Médiathèque du Taillan-Médoc) : Découvrez ce duo inédit liant contrebasse et théorbe (instrument de la période baroque). Renaud Garcia-Fons et la théorbiste Claire Antonini mettent en valeur ces instruments habituellement destinés à l’accompagnement, pour les révéler en tant que solistes. La complicité palpable entre les deux musiciens et la finesse du répertoire oriental nous invitent à un voyage musical intense. »

et proposé par François P. (Médiathèque Jean Vautrin à Gradignan) : Le contrebassiste et la théorbiste proposent un album à la croisée des musiques occidentales (baroque, jazz) et orientales. Leur dialogue musical dévoile leur amour pour les cordes (contrebasse, théorbe, violon, luth) dans cet album à la fois riche et accessible.

Alice et moi : «J’veux sortir avec un rappeur» tiré de l’EP « Frénésie », Genre musical : chanson française

Proposé par Nicolas D. (Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) : « Après « Filme moi » paru en 2017, le groupe Alice et Moi a sorti au début du printemps un nouvel EP de cinq titres, dont le très efficace « J’veux sortir avec un rappeur » ».

Trailer du film « Green Book » réalisé par Peter Farrelly

Proposé par Solenne M (Médiathèque Jean Degoul à Eysines) : Ce récit d’amitié si simple et si touchant, cette Americana rêvée des marges et des communautés amies, ce bruissement de douceur et de mélancolie l’inscrivent dans la pleine continuité d’une œuvre que l’on pensait endormie depuis trop longtemps. (D.R.) (Cahiers du cinéma)

Delgrès : « Mo Jodi » tiré de l’album « Mo Jodi », Genre musical : Blues

Proposé par Angelina P. (Bibliothèque de Bordeaux La Bastide) : « Un album puissant qui rend hommage à Delgrès héros oublié de la lutte contre l’esclavage aux Antilles. Un trio de blues créole puissant et très rock. A découvrir absolument.»

Leyla McCalla : « Money is king » tiré de l’album « The capitalist blues », Genre : Musique folklorique

Proposé par Elise R. (Médiathèque du Taillan-Médoc) : Prenez une pincée de musique cajun, de blues, de jazz, de banjo… : vous voilà face à Leyla McCalla, chanteuse d’origine haïtienne qui rend un superbe hommage à ses racines créoles sur son dernier album en date, The capitalist blues. Des textes souvent incisifs mais aux rythmes entraînants, la danse comme un pied-de-nez à un contexte politique morose.

Simon Graichy : « 25 Préludes, op.31 de Charles-Valentin Alkan » tiré de l’album : « 33 »

Proposé par Elise R. (Médiathèque du Taillan-Médoc) : « Avec son second album le pianiste Simon Ghraichy nous ouvre la porte de son long travail introspectif. Les thèmes et compositeurs qui l’ont inspiré, sa fascination pour Schumann et la ‘voix intérieure’ de « La grande Humoresque », sa collaboration avec Chilly Gonzales, l’eau comme fil rouge de cet opus… autant d’oeuvres interprétées avec une émotion palpable, comme un aboutissement, une résilience. C’est un sentiment lumineux qui clôt cet album, l’artiste qui retrouve son chemin. »

Alice on the roof : « Malade » tiré de l’album  » Madame », Genre : electro pop

Proposé par Margot D.(Médiathèque Léopold Sédar Senghor de Saint-Médard-en-Jalles) : « Il aura fallu attendre plusieurs mois après sa sortie en Belgique pour pouvoir enfin se procurer ce merveilleux deuxième album de la talentueuse Alice on the Roof. Annoncée avec le titre « Malade », co-écrit avec le chanteur Vianney, cet album est une confirmation du talent de la chanteuse. Plus féministe et plus affirmée, Alise on the roof ose s’affranchir de son premier album et nous prouve qu’elle n’est pas la chanteuse d’un succès. Un album plein de surprises ! »

Compilation : « Jambú E Os Míticos Sons Da Amazônia (1974-1986) », Genre : Carimbó, Cumbia 

Proposé par Sylvette P. (Médiathèque Jean Vautrin à Gradignan) : « L’histoire de « Jambú e Os Míticos Sons da Amazônia » est celle de la ville portuaire de Belém, une ville au nord du Brésil.  A l’écoute de « Jambu » on se balade au coeur des nuits de Belem avec toute une vie musicale riche, métissée, et variée : percussions frénétiques, sound-systems, cuivres de big band, chants (…) Un brassage musical inouï et une bande son endiablée du Belem des années 70 auxquels il est impossible de résister. »

PNL ‎– « Deux Frères » tiré de l’album « PNL ‎– Deux Frères », Genre : Cloud Rap

Proposé par Sylvette P. (Médiathèque Jean Vautrin à Gradignan) : « PNL parle de sujets intimes, de façon crue mais sans jouer les gros durs. Leurs textes parlent juste et c’est ce permet à cet album dont les codes rap ne se différencient pas d’autres CD de sortir du lot et de toucher son auditeur.  Un album qui rencontre un grand succès auprès des plus jeunes mais qu’il est intéressant d’écouter quand on n’a plus tout à fait 20 ans. »

Etienne Jaumet   » « Nuclear war »  tiré de l’abium « 8 regards obliques »,  Genre : electro jazz​

Proposé par Mathieu V. (Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) :  « Ancien de The Married Monk,  et membre de Zombie Zombie, Jaumet propose un nouvel album en solo mêlant jazz et sonorités techno. Les répertoires de Sun Ra, Miles Davis, Ornette Coleman, Duke Ellington, entre autres, sont revisités :  « une relecture géniale et cinglée de grands standards […] à force de synthés et de TR-808 »  (D.R.) (FIP​)

Frankie And The Witch Fingers ‎– « Work » tiré de l’album « ZAM », Genre : Garage Rock

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) :

« Si l’on retrouvait dans ses prédécesseurs un côté garage lo-fi assez singulier, ce nouvel album se veut de manière générale beaucoup moins brouillon que les anciens. Les éléments garage/psyché/surf, bien que toujours présents, se voient ainsi plus contrastés, notamment par un chant moins noyé dans les distorsions et autre fuzz qu’auparavant. De la même manière, les basses sont plus rondes et la batterie plus percutante que jamais, tout cela contribuant à apporter plus de relief et d’équilibre au rendu final. L’entame « Dracula Drugs » pose à elle seule de solides bases : une introduction des plus progressives où l’on distingue à peine quelques notes de guitares semblant flotter en apesanteur, avant que la batterie nous fasse glisser avec elle sur un terrain de plus en plus mouvant, le tout débouchant sur un refrain carnassier à la rythmique diablement efficace sans que l’on ait le temps de se douter de quoi que ce soit. Rarement une entrée en matière aura été aussi réussie : on en redemande et on engloutit l’album comme si de rien n’était. « Work », « Pleasure », « Underneath You », « ZAM », autant de pépites qui n’ont rien à envier à la bande de John Dwyer. Frankie And The Witch Fingers marque ici un tournant majeur dans l’évolution de son rendu, en se hissant encore un peu plus haut dans la maîtrise de la technique et des rythmes. Tornades de guitares électriques, envolées de basse stratosphériques, synthétiseurs totalement barrés, batterie explosive… Force est de constater que le groupe réalise ici un véritable exploit, et l’on espère qu’il continuera sur cette lancée en nous propulsant avec lui dans son univers déjanté dorénavant à des années lumières de celui de Triptides. » (D/R.) (https://www.mowno.com/)

Les Louanges : « Pitou » extrait de : « La nuit est une panthère » ,  Genre : pop groovy​

Proposé par Mathieu V. (Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) : « Un québécois qui ne chante pas trop fort ? c’est possible ! Mélange de chanson (avec l’accent) , de pop et de groove, Vincent Roberge alias Les Louanges est une révélation repérée aux Transmusicales de Rennes et au printemps de Bourges. ​ »

Marie-Nicole Lemieux  : Mer(s) tiré de l’album Mer(s) ,  Genre musical : Classique

Proposé par Sylvette P.  (Médiathèque Jean Vautrin à Gradignan) :Enregistré avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine dirigé par Paul Daniel cet album de la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux célèbre le thème de la mer à travers trois œuvres de la fin du XIX pour voix et orchestre (« La mer » de Chausson, « Sea Pictures » d’Elgar et « La mer » de Victorin Joncieres). La voix de contralto est rare et souvent liée aux rôles de sorcières ou de femmes mures dans l’opéra classique. Découvrez avec cet album la fraîcheur de cette artiste du chant lyrique et profitez de sa voix de contralto au timbre de voix grave et lumineux à la fois.

Lana Del Rey : « Doin’ Time » tiré de l’album « Norman Fucking Rockwell ! »,  Genre musical : Pop

Proposé par François PERO (Médiathèque Jean Vautrin – Gradignan) : « La californienne habituée à la pop froide et mélancolique signe ici ce qui est peut-être son meilleur album. On y retrouve sa patte, à savoir ses mélodies accrocheuses mais jamais faciles, ses productions léchées à la croisée des genres, à l’image du titre « Venice Bitch », longue ballade de presque 10 min qu’on pourrait croire empruntée à Neil Young ou Joni Mitchell et remise au goût du jour. »

Durand Jones & The Indications ‎: « Don’t You Know  » tiré de l’album « American Love Call », Genre : Soul music

Proposé par Nicolas C. (Délégation à la coopération musicale entre en bibliothèques) : « La musique soul vit encore et ce sont parfois les plus jeunes qui la pratiquent le mieux. Exemple avec Durand Jones & The Indications, un groupe américain qui vient de sortir son deuxième album, « American Love Call », qui dépeint une Amérique éternelle aux problématiques bien actuelles. » (D.R.) (https://www.francetvinfo.fr/)

Theon Cross : « Activate » tiré de l’album « Fyah », genre musical : jazz

Proposé par Fabien L. (bibliothèque de Bordeaux Mériadeck) : « La scène londonienne se trouve à l’épicentre du renouveau du jazz. Theon Cross, qui joue au sein des très recommandables « Sons of Kemet » et que l’on peut retrouver sur la non moins recommandable compilation « We out there », en est l’un de ses éminents représentants. Il redonne au tuba, instrument majeur des premières formations jazz avant d’être remplacé par la contrebasse, ses lettres de noblesse. En intégrant pulsations caribéennes et vibrations hip-hop, Fyah est un album de jazz à la fois dansant et exigeant, au groove terriblement séduisant. »

Aldous Harding : “Fixture Picture” tiré de l’album “Designer”, Genre musical : Folk

Proposé par Auriane D. (Médiathèque de Mérignac) :  » Toujours accrochée à sa guitare folk, la néo-zélandaise Aldous Harding s’impose un peu plus avec son troisième album Designer. Textes remarquables et voix modulable, la drôle d’interprète de Zoo eyes y brille par son originalité.

Weyes Blood : “Movies” tiré de l’album “Titanic Rising”, Genre musical : Pop

Proposé par Auriane D. (Médiathèque de Mérignac) : “ Dans ce quatrième album, Weyes Blood – alias Nathalie Mering – chante notre monde qui s’effondre tel un Titanic et invoque son adolescence rebelle au sein d’une famille de born again christians. Les morceaux passent de l’orchestral à l’aquatique, sur une interprétation uniformément dramatique.

Nick Cave & The Bad Seeds : “Bright Horses” tiré de l’album “Ghosteen” Genre : Alternative Rock

Proposé par Auriane D. (Médiathèque de Mérignac) : “ Ghosteen : le fantôme, l’adolescent. Album cathartique aux échos soul, blues et gospel, fruit de la souffrance infinie que provoque la perte d’un enfant, ce 17e album de Nick Cave d’une beauté inouïe vous enveloppera dans ses nappes synthétiques et vous poussera jusqu’au sublime en vous arrachant quelques larmes au passage.

Baptiste W. Hamon : « Je brûle » tiré de l’album “Soleil, soleil bleu” Genre : Country, chanson française

Proposé par Auriane D. (Médiathèque de Mérignac) : “ Baptiste W. Hamon, ancien ingénieur ayant délaissé « ses diplômes et son coussin » pour devenir le plus américain des songwritter français, revient avec son deuxième album et n’est jamais aussi touchant et habité que lorsqu’il nous parle d’amour et d’absence.

a